Personnes illustres

Nicolas FRANTZ

nicolas_frantz

Nicolas FRANTZ, né le 4 novembre 1899 à Mamer, a été un des plus grands champions cyclistes de tous les temps. Il a fêté ses plus grands succès dans le Tour de France.

Nicolas FRANTZ porta le maillot jaune de la première (suite à sa victoire de 1927) à la dernière étape en 1928 et sa suprématie fut telle que, pour ses adeptes au Luxembourg, le Tour de France changea de nom: “Tour de … Frantz”.

Nicolas FRANTZ est décédé le 8 novembre 1985 à Luxembourg.

Palmarès :

Tour de France

1927 Vainqueur, 5340 km en 198h 16′ 42″, moyenne 26.931
1928 Vainqueur, 5476 km en 192h 48′ 58″, moyenne 28.400
1924 2e
1926 2e
Victoires d’étapes : 20
Jours de course en maillot jaune : 37

Autres grands succès

1926 Tour du Pays Basque
1927 Paris-Bruxelles
1928 Paris-Tours
Champion du Luxembourg sur route : 1923 – 1934
2e resp. 3e aux championnats du monde sur route en 1929 et 1932.

Autres activités dans le domaine du cyclisme

Directeur technique de l’équipe luxembourgeoise au Tour de France de 1949 à 1957
Président du Velo-Sport Mamer de 1946 à 1985

Hommages internationaux

Lauréat du « Guidon d’or » en 1976
Grande plaquette de la fidélité du Tour de France (à titre posthume) en 1989

 

Josy BARTHEL

josy_barthelNé le 24 avril 1927 à Mamer, Josy BARTHEL offrit à Helsinki le 26 juillet 1952 sur 1500 m au Luxembourg son unique médaille d’or, dans une compétition sportive aux Jeux Olympiques. Lors de cette épreuve il établit un nouveau record olympique en 3.45.2, devant Robert McMillen (Etats-Unis) et Werner Lueg (Allemagne de l’Ouest ) .
De 1973 – 1977 il fut président du Comité Olympique et Sportif Luxembourgeois (C.O.S.L.)
Ingénieur chimiste diplômé de profession et commissaire à la Protection des Eaux, il fut Ministre du 16 septembre 1977 au 20 décembre 1984 (Ressorts: Transports, Energie, Environnement, Tourisme, Communications).
Josy BARTHEL est décédé le 7 juillet 1992 à Luxembourg.

Henri KIRPACH

kirpach(1)

Henri KIRPACH, né le 2 mars 1841 à Mamer, s’établit en 1865 comme avocat à Luxembourg après des études à München, Heidelberg et Paris. En 1875, à l’âge de 34 ans, il fut élu député du Canton de Capellen. Le 6 août 1878, il entra au Gouvernement du Ministre d’Etat, le Baron Félix de Blochhausen, pour y exercer la fonction de Directeur Générale de l’Intérieur. Il attacha son nom à la loi du 20 avril 1881, concernant l’enseignement obligatoire. Le 9 janvier 1910 il quitta le Gouvernement pour entrer au Conseil d’Etat.

Henri Kirpach est décédé le 26 avril 1911 à Luxembourg.

 

 

Nicolaus Mameranus

mameranusLe 6 décembre 1500 naquit à Mamer son fils le plus éminent Nikolaus Wagner. Soldat et chroniqueur de l’empereur Charles V, il prenait en 1533 le nom de Nicolaus Mameranus.

En 1543, le duc d’Orléans faisait le siège de la place forte de Luxembourg. Les soldats, en quête de nourriture détruisirent le village. Nikolaus Mameranus intervint auprès de l’empereur pour faire rebâtir le village.
En 1555 l’empereur, en signe de récompense suprême, lui conféra le titre de “poeta laureatus.”
Le frère aîné, Heinrich de prénom, fonda une maison d’édition à Cologne, où il imprima les oeuvres de son célèbre frère.

Nicolas Flener

flenerNicolas Flener est né à Mamer en 1879. Chef de service aux Chemins de Fer Luxembourgeois, conseiller et échevin de la commune de Mamer, il est l’auteur de nombreuses pièces de théâtre. Autodidacte et passionné d’histoire, il reconstitue toute l’histoire de notre commune dans son livre “Aus der Geschichte der Ortschaft Mamer”.
Il est décédé en 1968.

Henri Trauffler

trauflerNé à Bigonville en 1890, Henri Trauffler est instituteur dans la commune de Mamer, de 1913 à 1951. Jusqu’à sa mort en 1971, il a collaboré aux activités culturelles de Mamer, qui est devenu sa deuxième patrie. Auteur de maintes pièces de théâtre, il est considéré comme le pionnier du théâtre pour enfants en langue luxembourgeoise.

Créateur du journal pour enfants, “Die Morgenglocken”, dont il a été le rédacteur principal de 1921 à 1931, il a fait la joie de beaucoup d’enfants avant la deuxième guerre mondiale. N’oublions pas de citer sa pièce de théâtre “Nikolaus Mameranus”, écrite et jouée à l’occasion du 400ème anniversaire de la mort de cet éminent fils de Mamer.

Nicolas Stoffel

stoffelNicolas Stoffel, habitant à Mamer, inspecteur de l’enseignement primaire s’est dévoué toute sa vie et jusqu’à sa mort en 1981 à la cause des personnes handicapées. Mis lui-même à l’épreuve par le sort, il n’a jamais sombré dans la résignation et a milité pour une forme supérieure de solidarité née du respect des autres. En sa qualité de président- fondateur de la Ligue H.M.C., il a mené un combat d’avant-garde qui a abouti à des réalisations importantes:

  • création des premières classes H.M.C.,
  • création du premier Institut médico professionnel,
  • création du premier Atelier protégé
  • création du premier Centre d’aide par le Travail à Cap.