Transport scolaire

LE CHEMIN VERS L’ÉCOLE

Zone30Avec l’introduction des zones 30 et la réduction sensible des vitesses de circulation, les piétons doivent avoir en principe la possibilité de traverser la rue sans détour par un passage pour piétons existant. Ainsi la Commission de Circulation de l’Etat demande une réduction maximale du nombre de passages pour piétons dans les zones 30. En vue de garantir une sécurité maximale des élèves sur le chemin de l’école, un plan de déplacement vers l’école a été élaboré. Selon ce concept, les chemins domicile-école seront réorganisés dans toute la commune et les passages pour piétons signalés comme tels, le nouveau logo sera marqué sur le trottoir du chemin de l’école. Les chemins principaux vers les écoles ont été définis sur base des lieux de résidence des enfants.

LE PÉDIBUS A TOUT D’UN BUS TRADITIONNEL, SAUF UN MOTEUR

Avec un tracé respectant une destination bien précise
Avec un horaire défini
Avec des arrêts signalés par des panneaux
Avec un conducteur (personne qui accueille et guide les enfants vers leur destination)
Avec des passagers qui prennent le Pédibus pour se déplacer.

Le Pédibus fonctionne avec les adultes qui, à tour de rôle, offrent aux écoliers un accompagnement à pied sur le trajet de l’école. Plus nous aurons de bénévoles, moins souvent les parents devront accompagner leur enfant à l’école. Les enfants attendent le Pédibus au point de ralliement convenu (arrêt Pédibus), pour cheminer avec lui jusqu`à l’école. Tout au long du trajet, le Pédibus récupère, aux différents arrêts, des enfants qui rejoignent le convoi. Rien de plus simple. Sur le trajet du Pédibus le logo du «Schoulwee» sera marqué au sol, sur les arrêts bus du Pédibus le logo «Pédibus» sera affiché.

Ce sont les arguments majeurs de l’augmentation de la sécurité routière, du gain du contact social, du gain pédagogique, du gain écologique et du gain pour la santé qui ont persuadé les responsables communaux d’élargir le projet Pédibus pour la rentrée des classes le 15 septembre 2009 et d’introduire une ligne supplémentaire à Mamer.

LE BUS SCOLAIRE

Pour améliorer la sécurité des enfants prenant le bus, chaque passager du bus doit mettre la ceinture depuis le 15 septembre 2008. Les responsables de la commune ont ainsi suivi les recommandations du Ministère de l’Intérieur. En vue de propager la marche à pied, les bus ne fonctionnent plus comme un système de taxi. À l’instar des enfants prenant le Pédibus, les enfants empruntant le bus scolaire doivent accepter partiellement un trajet à pied vers l’arrêt de bus plus long que jusqu’à présent.